The Student News Site of Washington International School

International Dateline

The Student News Site of Washington International School

International Dateline

The Student News Site of Washington International School

International Dateline

Le retour de Pauline Mouhanna Karroum: la transition entre le collège et le lycée n’est pas réservée qu’aux étudiants

Portrait+de+Pauline+Mouhanna+Karroum.+%28Offert+par+Pauline+Mouhanna+Karroum%29
Portrait de Pauline Mouhanna Karroum. (Offert par Pauline Mouhanna Karroum)

Pauline Mouhanna Karroum, une professeure de français, a fait son retour à WIS après deux ans, durant lesquels  elle a étudié pendant un semestre. Cependant, la seule différence cette année c’est qu’avant, elle travaillait pour le collègeet maintenant elle enseigne aux étudiants du lycée. 

 

International Dateline (ID): C’est quoi votre travail  à WIS cette année?

Pauline Mouhanna Karroum (PMK): J’enseigne les langues et la littérature [française] pour les 9ème, 10ème, 11ème, et 12ème.

Story continues below advertisement

 

ID: Pouvez-vous parler un peu de vous-même? Qu’est-ce que vous aimez?

PMK: J’aime l’école. [WIS est] une école où j’étais il y a deux ans à peu près. J’enseignais  au collège  et je suis partie pendant  un an. Je suis revenue parce que j’ai trouvé que c’est une très bonne école et que ça me correspond; j’aime l’ambiance.

 

ID: Comment aimez-vous passer votre temps en dehors de l’école et de l’enseignement?

PMK: J’aime passer du temps avec des amis, qui sont Libanais comme moi. J’ai une famille, et j’essaie de passer autant de temps avec ma famille qu’avec mes amis. 

 

ID: Comment se passe votre retour  à WIS?

PMK: Je sens que je suis à ma place, c’est-à-dire que la transition s’est faite très naturellement et je suis vraiment reconnaissante pour les autres profs parce qu’ils m’ont accueillie[…] Évidemment, j’ai beaucoup de travail parce que j’apprends, avec les élèves, le programme du diplôme. 

 

ID: Est-ce que vous pensez que WIS aide à être plus confortable et à aimer l’expérience d’enseigner aux enfants?

PMK: Je pense que l’école met tout un programme vraiment pour soutenir les nouveaux professeurs. C’est vrai que moi aussi, mon expérience est subjective parce que je reviens, donc l’aspect administratif, je le connaissais un peu[…] Donc, je pense que pour un nouveau prof, peut-être, de se retrouver dans tout cet aspect administratif, ça peut être plus difficile. Mais pour moi, j’ai pu tout de suite travailler sur l’aspect curriculum. 

 

ID: Est-qu’il y avait une différence entre enseigner au collège et au lycée 

PMK: Je pense que la discussion est plus intéressante. Elle est plus stimulante parce qu’il y a beaucoup de moments au collège où on doit attendre pour que toute la classe soit calme ou bien pour que tout le monde soit prêt à apprendre.

 

ID: Quels sont vos objectifs pour cette année scolaire? 

PMK: Mes 12èmes sont ma priorité, je le dis sincèrement[…] J’aimerais qu’ils aient une bonne expérience en français et qu’ils aient envie l’année prochaine d’une certaine manière de continuer à parler en français.

 

ID: Y a-t-il quelque chose que vous espérez accomplir en tant qu’enseignante?

PMK: J’aimerais que l’enseignement se marie avec l’écriture, parce que moi j’aime aussi écrire[…] Si j’arrive également moi-même, mon objectif général, à vraiment avoir plus de routine en tant qu’écrivaine, ce serait excellent parce que là j’apprends beaucoup à savoir organiser mon temps, à ménager  parce que j’ai des cours. 

 

ID: Est-ce que cela change l’environnement du lycée et du collège ?

PMK: Oui, ça change l’environnement qui est différent. Les élèves, ils ont mûri. Les élèves, ils ont pris du temps pour grandir, pas seulement par rapport à leur physique, mais surtout par rapport à leur intellect[…] Donc pour moi, ça a été très touchant de retrouver par exemple mes huitièmes, parce que mes huitièmes, maintenant, sont mes dixièmes[…] Donc de les voir, déjà c’est aussi ça ce qui est bien par rapport au fait d’être nouveau, c’est que les profs qui sont peut-être nouveaux, s’ils n’ont pas été des remplaçants , ils n’étaient pas à l’école, ils n’ont pas ce contact qui s’est créé tout de suite parce qu’ils me connaissaient et que je les connaissais aussi.

 

ID: Est-ce qu’il y a quelque chose que vous aimeriez partager avec la communauté WIS?

PMK: J’aimerais partager l’amour pour la langue française, pour la communauté francophone en général […] Donc pour moi, il y a un élément qui est très important et qui vraiment, à chaque moment me touche, c’est la francophonie. Si je peux ouvrir les autres à la francophonie, et leur montrer qu’on est ouvert d’esprit, ça serait un plaisir. 

Par Selena Said

Leave a Comment
More to Discover
About the Contributor
Selena Said, WIS News Editor
Hi, I’m Selena! I am currently a sophomore and this year, I am a WIS News Editor. This is now my second year being a part of Dateline and I was previously an Arts Editor. I like to cover news and fun stories that have a connection to the WIS community. Outside of Dateline, I like playing tennis and reading. 

Comments (0)

All International Dateline Picks Reader Picks Sort: Newest

Your email address will not be published. Required fields are marked *